Retour

1939-1945 – Deuxième Guerre mondiale

Comme plusieurs autres entreprises nord-américaines, Bell ne ressent l’impact de la Deuxième Guerre mondiale que plusieurs mois après le début du conflit en Europe. C’est pour cette raison qu’en 1940, le département de publicités met l’accent sur les 60 ans de service continu depuis la création de Bell en 1880, une étape importante dans l’histoire de l’entreprise. Cet anniversaire de service inspire une nouvelle et ambitieuse campagne publicitaire qui inclut les éléments ci-dessous. Ces publicités soulignent six décennies d’innovation et d’avancées technologiques.

En 1941, l’intensification des efforts de guerre au Canada génère une croissance des demandes de services téléphoniques locaux et interurbains. Les publicités mettent en lumière l’importance du rôle que nos services de communications jouent pendant cette période. Elles donnent également des astuces sur le bon usage du téléphone qui permettent de préserver la grande qualité du service. Bell met également l’accent sur sa contribution à l’effort de guerre en utilisant le slogan « En service actif donnant des ailes aux mots ».

Alors que le conflit mobilise de plus en plus de Canadiens et que la demande de ressources matérielles s’accroît, les publicités de Bell changent de cible pour promouvoir la vente d’obligations de la Victoire. 

L’année 1942 est une période critique pour l’entreprise. Le gouvernement exerce un contrôle rigide sur les métaux et d’autres produits de base, ce qui a des répercussions importantes sur le secteur manufacturier. De plus, la construction de nouvelles installations n’est possible que pour les projets justifiés par l’effort de guerre. Alors que les demandes d’accès au service téléphonique ne cessent d’augmenter, Bell lance une nouvelle campagne publicitaire intitulée « Conseils sur l’usage du téléphone en temps de guerre ». Cette série de publicités demande aux usagers de faire leur part et de garder les lignes de téléphone libres en cas d’urgence. La série aborde également la manière de prendre soin des équipements téléphoniques lorsque les ressources manquent, alors que fils, câbles et standards téléphoniques sont destinés en priorité à l’usage militaire.

À la fin de l’année 1944, environ 70 000 demandes de service de Bell destinés à la population sont toujours en attente. Afin de s’assurer que les futurs clients demeurent patients, certaines publicités comme celle qui est ci-dessous répondent à la question : « Pourquoi tant de retard? ».

Alors que la guerre tire à sa fin, le public est toujours appelé à utiliser le téléphone avec parcimonie. Comme plusieurs milliers de Canadiens sont toujours en attente d’un service téléphonique jusqu’à ce que le retard accumulé pendant la guerre soit comblé, les publicités demandent aux clients d’être de bons voisins et de partager l’équipement et les lignes téléphoniques.