Priorités

Environnement

Changements climatiques

Faire face aux changements climatiques passe entre autres par la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) en améliorant l’efficacité énergétique et de la résilience de notre chaîne de valeur.

POURQUOI C’EST IMPORTANT G R I 103

Les scientifiques du monde entier s’accordent pour dire que les émissions de GES – en particulier le dioxyde de carbone (CO2) – contribuent fortement aux changements climatiques. Les faits scientifiques recueillis à l’échelle internationale soulignent également la responsabilité qui incombe aux entreprises de participer à la lutte contre les changements climatiques et de s’adapter à leurs effets.

Les faits scientifiques recueillis à l’échelle internationale soulignent également la responsabilité qui incombe aux entreprises de participer à la lutte contre les changements climatiques et de s’adapter à leurs effets. Les changements climatiques peuvent engendrer des risques accrus pour toutes les entreprises, notamment des risques liés à la finance, à l’exploitation et à la réputation. Par ailleurs, les changements climatiques pourraient avoir d’importants effets néfastes sur la santé publique et les chaînes d’approvisionnement. Nous sommes d’avis que nous avons un rôle important à jouer pour offrir des technologies qui aident nos clients à réagir aux changements climatiques et à s’adapter aux effets de ces changements sur leurs activités.

CE QUE NOUS FAISONS

Chez Bell, nous cherchons à gérer les risques réglementaires, financiers, opérationnels, de réputation et de marché liés aux changements climatiques. Nous prenons des mesures qui nous aident à lutter contre les changements climatiques et à nous adapter à leurs conséquences. Nous nous adaptons en agissant pour maintenir notre résilience face aux changements climatiques, et aidons nos clients à faire de même. Pour lutter contre les changements climatiques, nous nous efforçons de réduire notre consommation d’énergie, tout en aidant nos clients à réduire la leur. Nous croyons aussi que la publication de rapports périodiques sur notre performance énergétique et nos émissions de GES indique à nos parties prenantes que nous prenons ces initiatives au sérieux. Nous appuyons ainsi les recommandations du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC) et les suivons pour produire nos rapports.

Notre participation à la lutte contre les changements climatiquestagGRI 201-213

Nous avons recours à plusieurs stratégies pour lutter contre les changements climatiques, comme lancer des initiatives d’économie d’électricité, réduire la consommation de carburant et utiliser des technologies pouvant se substituer aux déplacements d’affaires. L’utilisation de nos produits et services aide aussi à réduire nos émissions de GES et celles de nos clients.

Pour assurer une gestion rigoureuse de notre bilan carbone, nous surveillons étroitement nos émissions de GES, publions des rapports et avons fixé des cibles de réduction.

Gestion de l’énergie

Notre contribution à l’atténuation des changements climatiques commence par la réduction de notre propre consommation d’énergie et la façon dont nous gérons l’énergie. Nous sommes fiers d’être la première entreprise de communications en Amérique du Nord à obtenir la certification ISO 50001 pour son système de gestion de l’énergie. La norme mondiale ISO 50001 exige des entreprises qu’elles adoptent un ensemble strict d’objectifs, de lignes directrices et de pratiques de gestion de l’énergie qui favorisent l’efficacité énergétique et contribuent ainsi à la réduction des émissions de GES.

Cible : Maintien de la certification ISO 50001 pour la 2e année consécutive, en tant que première entreprise de communications en Amérique du Nord

Économies d’énergie

Pour constamment améliorer notre performance énergétique, nous avons créé en 2008 le Conseil de l’énergie, un comité formé de membres de la direction qui relève du Comité de surveillance SSSEC, composé de vice-présidents, d’administrateurs, de gestionnaires et d’experts provenant de partout dans l’entreprise. Ce comité a pour mandat d’assurer l’efficacité continue de notre système de gestion de l’énergie, de définir et de soutenir des programmes d’économie d’énergie pour nos installations (immeubles, réseau de télécommunications et infrastructure TI) et notre parc de véhicules, et de remplacer les déplacements d’affaires par la technologie. Il surveille également la progression de nos objectifs de réduction des émissions de GES.

Dans le cadre de notre système de gestion de l’énergie, nous avons réduit notre consommation d’électricité grâce à l’optimisation du chauffage et du refroidissement des installations et des équipements, au passage à l’éclairage DEL, à la modernisation des équipements réseau et à la consolidation, à l’optimisation et à la virtualisation des serveurs. Nous avons aussi réduit notre consommation de carburant grâce à la modernisation et à l’électrification de notre parc de véhicules et à des investissements dans les technologies éolienne et solaire pour alimenter les stations cellulaires et d’autres installations.

Notre programme comprend l’ajout de véhicules à faible consommation. En 2021, nous avons remplacé 501 véhicules plus vieux par des modèles à faible consommation. Aujourd’hui, 35 de nos véhicules sont électriques et 59 sont hybrides. Pour en savoir davantage sur la modernisation du parc de véhicules chez Bell, veuillez consulter la fiche d’information sur les Solutions pour notre parc automobile sur notre site Web. 84

En tout, 35 de nos bâtiments sont certifiés BOMA BEST (Building Owners and Managers Association’s Building Environmental Standards) et 11 sont certifiés LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). La superficie des locaux certifiés de Bell est de plus de 7,5 millions de pieds carrés, ce qui équivaut à environ 47 terrains de baseball. Pour en savoir plus, consultez la fiche d’information Immobilier durable.

Bell favorise également l’innovation et l’entrepreneuriat en participant à des grappes technologiques telles qu’Écotech Québec, qui visent à accélérer le développement de technologies propres. Par ces partenariats, Bell souhaite soutenir l’innovation locale et créer des liens avec des entrepreneurs en technologies propres afin d’améliorer sa performance sur le plan environnemental. Grâce au partenariat avec Écotech Québec, Bell peut également accéder à 12 grappes mondiales de technologies propres de premier plan par l’intermédiaire d’International Cleantech Network.

Pour en savoir plus sur nos projets d’énergie renouvelable et sur la façon dont Bell réduit sa consommation d’électricité et de carburant, et ses émissions de GES associées, consultez la fiche d’information Énergie et gaz à effet de serre sur notre site Web.

En matière d’économies d’énergie, l’équipe Bell a fait des progrès considérables depuis 2008, alors même que notre champ d’activité s’élargissait par le truchement de la croissance et des acquisitions. En améliorant l’efficacité énergétique de nos installations, en réduisant la consommation de carburant de notre parc de véhicules et en utilisant les services téléphoniques et les outils de vidéoconférence et de conférence Web pour restreindre nos déplacements, nous avons évité l’émission de plus de 72 kilotonnes (kt) d’équivalent CO2 et réalisé des économies de près de 100 millions $.

Économies d’énergie et réduction des GES depuis 2008G R I 302-4, S A S B: T C-T L-130 a.1
  ÉLECTRICITÉ CARBURANT PLACEMENTSEL
Énergie 416,46 GWh 9,86 millions de litres S.O.
Équivalent CO2 44,45 kt 23,17 kt 4,66 kt
L’équivalent
de…
41 493 foyers 41 thousand four hundred ninety three alimentés pendant un an
52 294 barils de pétrole
7 247 vols en avion d’un bout à l’autre du canada
Bell appuie le recours grandissant du Canada aux énergies éolienne et solaire, et au stockage d’énergie dans le cadre de la vision 2050 de CanREA

L’approche stratégique de Bell en matière de gestion des enjeux liés aux changements climatiques vise notamment à rendre ses activités carboneutres à compter de 2025 et à réduire ses émissions absolues de GES d’ici 2030 conformément au scénario d’émissions limitant le réchauffement à 1,5 °C en collaboration avec l’initiative Science Based Targets. L’accélération de l’adoption de la production et du stockage d’électricité décarbonisée, y compris la production d’énergie éolienne et solaire, est essentielle à l’atteinte des objectifs liés aux changements climatiques de Bell.

Émissions de gaz à effet de serre (GES)

Bell prend ses objectifs de réduction de son bilan carbone au sérieux, en ce qui concerne autant les émissions de GES liées à ses activités que les émissions indirectes en amont et en aval. L’intégration verticale de Bell a une incidence sur la répartition de ses émissions de GES entre les émissions liées à ses activités (de portée 1 [carburant et substance appauvrissant la couche d’ozone] et de portée 2 [électricité, vapeur et chauffage/ refroidissement]) et les émissions indirectes en amont et en aval (de portée 3). Par exemple, chez Bell, l’installation et la construction de réseaux sont confiées à des employés de Bell; les émissions qui en découlent entrent donc dans la catégorie des émissions liées aux activités. Les autres entreprises de télécommunications, elles, font souvent appel à des sous-traitants pour ces activités, ce qui entraîne plutôt des émissions indirectes en amont. Pour en savoir plus, consultez la section Répercussions du modèle d’affaires de Notre approche en matière de responsabilité d’entreprise sur notre site Web.

Le graphique ci-dessous présente les émissions de GES actuelles de toute notre chaîne de valeur en fonction du type d’émissions de GES.

Total des émissions de GES de la chaîne de valeur de Bell
Le tableau ci-dessous présente des données sur l’empreinte carbone de Bell.
Total des émissions de GES
Tonnes d’équivalent CO (COe), 2020, 2021
PORTÉE DESCRIPTION DE LA PORTÉE 2021 2020 VARIATION
Operational emissions
Portée 1 Émissions directes de GES provenant de sources détenues ou contrôlées par Bell twenty twenty142,966note de bas de page 2: D’après la consommation d’énergie mesurée entre le 1er juillet 2019 et le 30 juin 2020. Puisque la majorité des données requises pour calculer les émissions de GES ne sont disponibles que trimestriellement, nous avons changé notre période de présentation de l’information pour pouvoir les présenter dans notre rapport annuel 2020, en date du 5 mars 2020 twenty nineteen148,889note de bas de page 3: D’après la consommation d’énergie mesurée entre le 1er octobre 2018 et le 30 septembre 2019 variationnegative 4,0%
Portée 2 Émissions indirectes de GES associées à la consommation d’énergie achetée (électricité, chaleur, vapeur et refroidissement) twenty twenty167,412note de bas de page 2: D’après la consommation d’énergie mesurée entre le 1er juillet 2019 et le 30 juin 2020. Puisque la majorité des données requises pour calculer les émissions de GES ne sont disponibles que trimestriellement, nous avons changé notre période de présentation de l’information pour pouvoir les présenter dans notre rapport annuel 2020, en date du 5 mars 2020 twenty nineteen196,401note de bas de page 3: D’après la consommation d’énergie mesurée entre le 1er octobre 2018 et le 30 septembre 2019 variationnegative 14,8%
Upstream and downstream indirect emissions
Portée 3 Émissions directes de GES provenant de sources détenues ou contrôlées par Bell twenty twenty142,966note de bas de page 2: D’après la consommation d’énergie mesurée entre le 1er juillet 2019 et le 30 juin 2020. Puisque la majorité des données requises pour calculer les émissions de GES ne sont disponibles que trimestriellement, nous avons changé notre période de présentation de l’information pour pouvoir les présenter dans notre rapport annuel 2020, en date du 5 mars 2020 twenty nineteen148,889note de bas de page 3: D’après la consommation d’énergie mesurée entre le 1er octobre 2018 et le 30 septembre 2019 variationnegative 4,0%
Total  ; twenty twenty one2,137,373 twenty twenty2,251,122 Changenegative 10.1%

Pour en savoir plus sur l’empreinte carbone de toute la chaîne de valeur de Bell, consultez la fiche d’information Énergie et gaz à effet de serre sur notre site Web.

Objectifs de réduction des émissions de GES de Bell

Nous établissons des objectifs de réduction des émissions de GES pour souligner l’importance de faire notre part dans la lutte contre les changements climatiques, pour stimuler l’innovation dans nos projets afin de favoriser la réduction des émissions et pour obtenir des résultats qui nous font progresser dans la bonne direction.

Nous collaborons également avec nos partenaires, tels que Global Enabling Sustainability Initiative (GeSI), GSMA, EXCEL Partnership, le groupe de travail sur la carboneutralité de CBRS, SDG Ambition Accelerator du Pacte mondial des Nations Unies, Partenariat Climat Montréal, l’Engagement en matière de TI durable du Conseil Stratégique des DPI et Canada’s Net-zero Leaderboard, pour participer à l’élaboration des meilleures pratiques dans l'établissement et la mise en œuvre de plan d'actions pour atteindre les cibles de réduction des émissions de GES.

Voici un résumé des cibles de réduction des émissions de GES de Bell :

2021 : Objectif pour l’intensité des GES

Alors que nous continuons à élaborer et à mettre en oeuvre des plans d’action pour atteindre nos cibles de réduction des GES ambitieuses à compter de 2025, nous avons établi une cible de réduction de l’intensité des GES intermédiaire visant à réduire d’ici la fin de 2021 le ratio de nos émissions de GES liées à nos activités (en tonnes d’équivalent CO2) et de notre utilisation du réseau (en pétaoctets) de 40 % par rapport au niveau de 2019. Cette mesure d’intensité illustre clairement l’empreinte carbone de nos activités et tient compte de la capacité de réduction des émissions inhérentes à nos produits et services (voir la section Nos produits et nos services contribuent à créer un monde meilleur).

Nous sommes heureux d’annoncer qu’en 2021 nous avons dépassé cet objectif de 15 points de pourcentage, notre ratio des émissions de GES par unité d’utilisation de notre réseau s’étant amélioré de 55 % depuis 20195.

Cible de réduction des émissions de GES de Bell, 2021tagGRI 305-4

Émissions liées à nos activités(1) (en tonnes) divisées par l’utilisation de nos réseaux (en pétaoctets)
2019 29%
2020 19%
2021 17%
Chiffres réels
-34 %
-55 %

2025 : Objectif d’activités carboneutres

Nous souhaitons devenir carboneutres en ce qui a trait aux émissions liées à nos activités à compter de 2025. Pour atteindre cette cible, nous continuerons à mettre en oeuvre des mesures d’atténuation visant à diminuer notre consommation d’électricité et de carburant. Pour compenser les émissions de GES que nous ne pouvons pas réduire, nous comptons nous associer à une organisation reconnue pour acheter des crédits carbone crédibles.

À partir de 2030 : Cibles basées sur la science

Bell est fière d’ouvrir la voie en établissant des cibles de réduction des émissions de GES basées sur la science qui s’alignent sur l’objectif de température le plus ambitieux de l’Accord de Paris. En se fixant de telles cibles par le biais l’initiative Science Based Targets (SBTi) et en rejoignant la campagne « Business Ambition for 1,5 °C », nous apportons une contribution équitable pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. En se basant sur les critères de la SBTi conformes au scénario limitant le réchauffement à 1,5 °C, nous avons fixé trois cibles spécifiques qui couvrent toutes les portées (portée 1, 2 et toutes les catégories de portée 3). Pour nos émissions indirectes (portée 3), nous avons utilisé une approche hybride qui implique d’engager 64 % de nos fournisseurs et de réduire de 42 % nos émissions absolues dans les autres catégories, car nous croyons que c'est ainsi que nous pouvons avoir le plus grand impact. Selon des études scientifiques mondiales, de telles cibles de réduction des émissions de GES aideront à réduire les impacts destructeurs des changements climatiques sur la société et la nature.

BCE Inc. s’engage à atteindre les cibles basées sur la science suivantes, qui sont alignées sur l’objectif de limiter le réchauffement à 1.5 °C.

Cible : Cibles basées sur la science pour les émissions de portée 1, 2 et 3 d'ici 2023 s’alignant sur l’objectif de limiter le réchauffement à 1,5 °C

  • Réduire nos émissions absolues de GES de portée 1 et de portée 27 de 57 % par rapport au niveau de 2020 d’ici 2030
  • Effectuer 64 % des dépenses en biens et services auprès de fournisseurs ayant établi des cibles basées sur la science d’ici 2026
  • Réduire nos émissions absolues de GES de portée 3 pour les catégories autres que les biens et services achetés de 42 % par rapport au niveau de 2020 d’ici 2030.

Moyens d’atteindre nos objectifstagGRI 302-4, 302-5

Pour atteindre nos cibles ambitieuses de réduction des émissions de GES, nous misons sur les progrès que nous avons faits au fil des années, notamment avec notre certification ISO 50001 et nos initiatives en matière d’innovation et de gouvernance quant à l’énergie et aux GES. Notre plan comprend des initiatives phares telles que l’électrification du parc de véhicules, l’achat d’énergie renouvelable, l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’équipement et la diminution de l’empreinte de notre parc immobilier. Les initiatives visant à réduire nos émissions indirectes en amont et en aval, comme l’achat de produits et de services, comprennent la collaboration avec des chefs de file du secteur, des efforts pour informer les fournisseurs sur les mesures de réduction des GES et l’amélioration des ententes contractuelles. Les autres émissions indirectes seront réduites par la dématérialisation liée à l’empreinte de notre parc immobilier et des produits distribués ainsi que par la collaboration avec nos franchises et nos groupes d’investisseurs en vue de réduire leurs émissions.

Pour élaborer notre stratégie de réduction des émissions de GES et suivre de près sa mise en oeuvre, nous avons créé en 2021 le Groupe de travail sur la réduction du carbone de BCE, qui se compose d’acteurs clés, à l’interne et à l’externe, qui participent à la gouvernance des efforts de l’entreprise visant la lutte aux changements climatiques, et les progrès accomplis sont présentés aux membres du Conseil de l’énergie. De plus, nous avons conçu un tableau de bord des émissions de carbone pour présenter les progrès accomplis au comité du risque et de la caisse de retraite.

Adaptation de bell aux impacts des changements climatiquestagGRI 201-2

Malgré les efforts déployés dans le monde entier pour réduire les émissions de GES, les faits scientifiques montrent que même les niveaux actuels de réchauffement planétaire se traduiront probablement par une accentuation des impacts et des risques subis par les populations, les économies et les écosystèmes, et une augmentation de la fréquence et de la gravité des phénomènes météorologiques. De plus, selon le Rapport 2022 sur les risques mondiaux du Forum économique mondial, l’inaction devant les changements climatiques représente la plus grande menace pour la planète à long terme et le risque qui pourrait entraîner les répercussions les plus néfastes au cours des 10 prochaines années. Ces risques ont le potentiel d’avoir des impacts dévastateurs sur le monde ainsi que des impacts sur la santé publique et les chaînes d’approvisionnement.

Bell prend ces risques très au sérieux et est résolue à appliquer des mesures d’adaptation garantissant la continuité de ses activités face aux changements climatiques. De plus, nous sommes fiers que l’utilisation des produits et services de Bell nous aide à nous adapter aux effets des changements climatiques et aide nos clients à faire de même (voir la section Nos produits et nos services contribuent à créer un monde meilleur).

Mesures d’adaptation

Nos infrastructures et installations vitales doivent fournir un environnement uniforme, sécurisé et fiable pour l’exploitation de nos réseaux et de notre infrastructure TI, et pour soutenir les membres de l’équipe. Nos activités d’exploitation sont tributaires de la façon dont nous protégeons nos réseaux et nos autres infrastructures et installations contre les catastrophes naturelles, y compris les tremblements de terre et les événements météorologiques violents, comme les tempêtes de verglas, de neige ou de vent, les inondations, les feux de forêt et les tornades.

Bell concentre ses efforts sur l’application de mesures pour maintenir la continuité de ses activités et la sécurité des membres de son équipe, ainsi que sur une structure de gouvernance pour ces mesures d’adaptation. Nous surveillons également les projets de loi, de politiques et de règlements actuels ou à venir sur les changements climatiques qui pourraient affecter l’entreprise, et nous en faisons état auprès de notre Comité SSSEC, dont les coprésidents font rapport au comité du risque et de la caisse de retraite. Le comité de surveillance de la SSSEC a aussi le mandat d’approuver des stratégies et des objectifs opérationnels qui traitent de questions environnementales particulières (y compris les changements climatiques), d’examiner les résultats de nos analyses de scénarios liés au climat et de surveiller les progrès de la mise en oeuvre des mesures d’atténuation des changements climatiques.

En 2021, nous avons revu notre analyse de scénarios liés au climat qui identifie les risques de la transition énergétique de Bell et les risques physiques découlant des changements climatiques à court (5 ans), à moyen (10 ans) et à long terme (20 ans). Cette analyse est l’une des 11 recommandations du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC), qui a été créé par le Financial Stability Board. Pour plus de détails sur l’incidence des changements climatiques sur notre entreprise, veuillez consulter le Rapport GIFCC sur les risques et occasions de BCE liés aux changements climatiques (2021) sur notre site Web.

Groupe de travail sur la résilience climatique de BCE

À la suite des plus récents rapports d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et dans le cadre de notre stratégie en matière de changements climatiques, Bell a créé un groupe de travail sur la résilience climatique, dont les membres proviennent de différentes équipes à l’échelle de l’entreprise. Ce groupe de travail a pour objectif de réunir toutes les parties prenantes qui peuvent établir une solide gouvernance de la résilience afin de s’attaquer aux répercussions potentielles des changements climatiques à court et à moyen terme, y compris les risques physiques, comme les catastrophes naturelles et l’augmentation des températures moyennes

Information en matière de climat

Afin de faire preuve de la plus grande transparence envers nos investisseurs, actionnaires, clients, employés et autres parties prenantes, nous communiquons annuellement les risques auxquels nous sommes exposés en raison des changements climatiques, mais aussi les occasions qu’ils présentent. Nous présentons nos efforts visant à atténuer les effets des changements climatiques et à nous y adapter dans le Rapport GIFCC sur les risques et occasions de BCE liés aux changements climatiques.

Bell divulgue les informations relatives au climat depuis 2003 par l’entremise du questionnaire sur les changements climatiques de CDP, un organisme à but non lucratif qui rassemble des informations sur les risques et occasions liés au climat auprès d’organismes du monde entier. En 2021, le CDP nous a attribué une note de A- en reconnaissance de notre leadership relativement à l’action climatique, de notre respect des meilleures pratiques et de notre transparence quant à la communication de nos informations liées au climat.

« Il est toujours gratifiant et enrichissant de s’impliquer collectivement pour une cause ayant des impacts et un rayonnement plus grand que soi. »

Lina Poirier, gestionnaire principale, Production, concessions et facilitateur approvisionnement et environnement , Astral, Montréal, Québec

Lina est l’une des 60 personnes de l’équipe Bell qui ont des responsabilités officielles quant à notre système de gestion environnementale et elle supervise et soutient le plan d’action environnemental de son unité d’affaires. Au cours des deux dernières années, son rôle dans la direction du portefeuille environnemental a permis de stimuler la réalisation d’initiatives dans son équipe et de mettre en oeuvre des solutions écologiques innovatrices, comme le recyclage de certains produits imprimés d’affichage extérieur. De telles initiatives, même simples, contribuent à changer les choses !

Parcours de Bell en matière de changement climatique
2003 - Gouvernance: Publié notre empreinte carbone
2003 - Gouvernance: Commencé notre divulgation au CDP
2008 - Gouvernance: Créé le Conseil de l’énergie
2008 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Commencé la transition à l’éclairage DEL
2009 - Gouvernance: Certifié ISO 14001 pour la première fois
2010 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Entrepris le processus de certification LEED et BOMA BEST, 52 bâtiments à ce jour
2013 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Créé un système de refroidissement sans halocarbure avec Carnot Réfrigération
2014 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Commencé l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques, 97 bornes à ce jour
2014 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Amorcé l’installation de systèmes de refroidissement au CO2, 55 systèmes à ce jour
2016 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Amorcé la mise hors service et la modernisation de l’équipement réseau
2016 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Fait l'essai de technologies éolienne et solaire au lac Nungesser
2017 - Gouvernance: Établi une cible de réduction des GES : réduire avant la fin de 2020 le ratio entre les émissions de nos opérations et l’utilisation du réseau de 75 % par rapport à 2014
2017 - Gouvernance: Nommé dans le top 10 des entreprises les mieux notées du CDP
2017 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Mise en service d’un système d’énergie solaire à un site radio accessible seulement par avion au Labrador
2017 - Résilience: Réalisé une première étude sur la réduction des émissions de carbone par les technologies de Bell
2018 - Gouvernance: Fait partie de la « A List » du CDP, volet changement climatique
2018 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: nstallé 3 projets en Ontario en association avec Windular Research and Technologies
2018 - Résilience: Mettre à jour l’analyse sur la réduction des émissions de carbone par les technologies de Bell
2019 - Gouvernance: Dépassé notre objectif de réduction des GES, une amélioration de 79 % depuis 2014
2019 - Résilience: Soutenu les recommandations du GIFCC
2019 - Résilience: Amorcé la divulgation selon les recommandations du GIFCC
2020 - Gouvernance: Établi une nouvelle cible de réduction des GES : réduire avant la fin de 2021 le ratio entre les émissions de GES de nos opérations et l’utilisation du réseau de 40 % par rapport à 2019
2020 - Gouvernance: Certifié ISO 50001
2020 - Résilience: Réalisé une analyse de scénarios liés au climat
2020 - Résilience: Publié un index des recommandations et un énoncé lié au GIFCC
2021 - Poursuivre la consolidation de notre leadership en matière de changements climatiques
2021 - Gouvernance: Publier les données sur les émissions de GES dans le rapport annuel de Bell
2021 - Gouvernance: Implanter un programme « Enviro conception » pour intégrer le coût des GES dans nos décisions d’affaires
2021 - Gouvernance: Collaborer avec les fournisseurs sur leur empreinte carbone
2021 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Concevoir un plan d’électrification du parc de véhicules
2021 - Principaux projets innovants en matière de réduction des GES: Rechercher d’autres initiatives de réduction des GES
2021 - Résilience: Répondre aux 11 recommandations du GIFCC
2021 - Résilience: Compléter l'analyse des scénarios liés au climat sur le plan de la résilience
2021 - Resiliency: Mettre à jour notre analyse des données sur la réduction des émissions de carbone pour les technologies de Bell
2025 - Gouvernance: Activités carboneutres
2030 - Gouvernance: Réduction des émissions de GES conforme à l’initiative SBTi
 
  1. Basé sur les données du 1er janvier 2008 au 30 septembre 2021.
  2. Selonles données du 1er juillet de l’année précédente au 30 juin de l’année considérée. PwC a produit une attestation d’assurance limitée à l’égard des émissions de GES et des variations d’un exercice à l’autre des émissions de GES de portée 1, de portée 2 et d'une partie de la portée 3 (émissions indirectes classées dans la catégorie des déplacements d’affaires). Veuillez vous reporter à l’Énoncé de certification de PwC.
  3. Les données sur les émissions de portée 2 et 3 de 2020 ont été révisées pour qu’elles soient conformes à la méthodologie présentée dans les normes du Greenhouse Gas Protocol. Pour plus d’informations à ce sujet, voir la section À propos de ce rapport.
  4. Par définition, les émissions de GES de portée 3 (les émissions indirectes en amont et en aval) proviennent de sources détenues ou contrôlées par d’autres entités présentes dans la chaîne de valeur de Bell (comme nos fournisseurs, nos employés et nos clients). Par conséquent, l’évaluation des émissions de portée 3 est plus complexe que celle des émissions de portée 1 et 2 (les émissions liées à nos activités) pour lesquelles nous sommes en mesure d’obtenir des données primaires (comme le nombre de litres de carburant consommés par notre parc de véhicules et l’électricité consommée, en kilowattheures, dans nos immeubles). En ce qui concerne les émissions de portée 3 pour lesquelles nous navons pas de données primaires, nous devons nous fier à des données secondaires (comme des données financières et des données moyennes de l’industrie provenant de bases de données). Ces difficultés liées à la collecte des données contribuent à l’incertitude de l’évaluation des émissions de portée 3.
  5. L’utilisation du réseau comprend les services Internet résidentiels et de gros, le service Internet spécialisé d’affaires (ISA), les RPV, les services de télé IP, l’interconnexion des réseaux, les services sans fil prépayés et postpayés, le service Internet résidentiel sans fil, le trafic sur le réseau Voix sur LTE, les applications IdO et l’utilisation d’entreprise, au Canada et sur les réseaux des partenaires d’itinérance internationale. Les télécommunicateurs utilisent des méthodologies différentes pour la collecte des données sur l’utilisation du réseau. De plus, comme le modèle d’affaires d’une entreprise influe directement sur le volume de GES émis et sur la méthode de calcul et de classement de ces émissions de GES (comme il est mentionné dans la section sur la répercussion du modèle d’affaires de la fiche d’information Notre approche en matière de responsabilité d’entreprise sur notre site Web), le ratio proprement dit ne peut pas être utilisé pour comparer directement le rendement des télécommunicateurs. Cette mesure exclut Bell MTS. Pour cet indicateur, PwC a produit une attestation d’assurance limitée à l’égard de la quantité et de la variation d’un exercice à l’autre en 2021. Veuillez vous reporter à l’Énoncé de certification de PwC.
  6. Les émissions de GES liées à nos activités comprennent les émissions de portée 1 et 2. Les émissions de portée 1 sont les émissions directes provenant de sources détenues ou contrôlées par Bell. Les émissions de portée 2 sont des émissions indirectes associées à la consommation d'énergie achetée (électricité, chauffage/refroidissement et vapeur) nécessaire aux activités de Bell. PwC a produit une attestation d'assurance limitée à l'égard des émissions de GES liées à nos activités en 2021. Veuillez vous reporter à l’Énoncé de certification de PwC
  7. Les cibles basées sur la science sont des cibles de réduction des émissions de GES qui, selon les plus récentes recherches scientifiques, sont nécessaires pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris – soit une hausse des températures bien en deçà de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et la poursuite d’efforts pour limiter le réchauffement à 1,5 °C.
  8. La SBTi est issue de la collaboration de CDP, du Pacte mondial des Nations Unies (Pacte Mondial), du World Resources Institute (WRI) et du World Wide Fund for Nature (WWF). Les entreprises qui se rallient à la cause de la SBTi sont reconnues par la We Mean Business Coalition.
  9. En attente d’approbation par l’initiative Science Based Targets (SBTi). Nous pourrions avoir à ajuster nos cibles basées sur la science dans l’avenir, car la SBTi exige que nous recalculions nos cibles (selon les critères et les recommandations applicables de la SBTi les plus récents) au moins tous les 5 ans, ou plus souvent si des changements importants ont lieu (par ex., des ventes ou des acquisitions d’entreprises).
  10. Les catégories de portée 3 couvertes par cette cible comprennent les émissions de GES provenant des biens d’équipement, des activités liées à l’énergie et au carburant, du transport et de la distribution en amont, des déchets générés par les activités, des déplacements d’affaires, des déplacements des employés, du transport et de la distribution en aval, de l’utilisation des produits vendus, du traitement en fin de vie des produits vendus, des franchises et des placements.