Archives de bell

Bell a toujours été là pour les Canadiens en période de pandémie

Depuis ses débuts en 1880, Bell soutient la population canadienne pour le meilleur et pour le pire, grâce à son réseau fiable, à ses services dévoués et à son appui aux collectivités. La remarquable réaction de l’équipe Bell durant la crise de la COVID-19 rappelle de manière frappante d’autres pandémies qui ont secoué le Canada autrefois.

Bell a dû placer des annonces dans les journaux pour demander à ses clients de limiter leurs conversations au téléphone et d’ainsi libérer les lignes durant la crise.

Variole
1885

Tout juste cinq ans après la fondation de Bell à Montréal, la ville s’est retrouvée au cœur de la dernière éclosion incontrôlée de variole en Amérique du Nord. Comme c’est le cas aujourd’hui avec la COVID-19, la population a été avisée de se protéger en évitant les rassemblements, et les employés de Bell ont été tenus de suivre de strictes consignes de sécurité. L’entreprise a de plus ordonné la vaccination de tous ses employés de Montréal.

Grippe
1918

Alors que l’éclosion de variole de 1885 s’est essentiellement limitée à Montréal, la pandémie de grippe qui a suivi, en 1918, devint une crise mondiale qui n’épargna aucune région du Canada.

À l’instar des services de Bell (Internet, téléphonie, communications d’affaires et autres) qui ont connu un accroissement marqué durant la crise de la COVID-19, le trafic sur le réseau de Bell s’est amplifié subitement durant l’épidémie de grippe en 1918, car la population canadienne, qui devait demeurer confinée à domicile, a eu recours aux services de ligne téléphonique terrestre comme jamais auparavant.

L’équipe Bell a quant à elle été durement éprouvée par la grippe, et jusqu’à 25 % des employés ont par moment été absents des principaux centres. Dans les établissements plus modestes, les répercussions étaient souvent plus importantes. Joseph Gagnier, chef d’établissement à Trois-Rivières, rapporta qu’il ne pouvait compter que sur deux employés, car les huit autres étaient tombés malades.

Comment protéger l’équipe Bell

En 1918, Lewis McFarlane, président de Bell, envoyait des conseils aux employés à propos des symptômes de la grippe et des façons de se protéger. Il incita l’équipe « à éviter cette épidémie par tous les moyens possibles. » En 2020, Bell a mis en œuvre de strictes mesures sanitaires et sécuritaires dans toute l’entreprise, dotant l’équipe d’équipements de protection individuelle, procurant des solutions de travail à distance et améliorant l’accès aux services de santé virtuels, notamment aux services de soutien en matière de santé mentale.

COVID-19 2020

Dans les grands centres, des commis et autres employés de bureau ont dû être réaffectés pour remplacer des standardistes, autre parallèle frappant avec ce que nous avons vécu au cours de la crise de la COVID-19, puisque nous avons procédé au redéploiement de bon nombre de membres des équipes fortement touchées, comme celles des magasins de détail et des services médias, vers des fonctions liées au service à la clientèle et au soutien durant la crise.

Une fois la pandémie de grippe résorbée, Charles Sise Jr, vice-président (puis plus tard président) de Bell décrivit dans sa rétrospective la réaction de l’équipe Bell en ces termes :

« Il est probable que notre personnel opérationnel n’a jamais auparavant été appelé à accomplir une charge de travail aussi lourde durant une aussi longue période. Que nos employés aient accompli leur travail si volontiers en vue de surmonter cette crise montre le fort sentiment de loyauté qu’ils éprouvent à l’égard de la collectivité, de la Compagnie et de leurs collègues. »

Les principes directeurs Bell durant la crise de la COVID constituent l’incarnation moderne de notre engagement durable envers l’excellence à l’égard de toutes nos parties prenantes : permettre à la population canadienne de demeurer connectée et informée; préserver la santé et la sécurité du public, de notre clientèle et de notre équipe; ainsi que soutenir nos clients et nos collectivités.

En 2020, Bell a mis les bouchées doubles. Pour sa clientèle, d’une part : taux de fiabilité de plus de 99,99 % du réseau, services de télé et Internet gratuits, mesures d’allègement pour les clients en difficulté financière et accélération des déploiements du réseau. Et pour la collectivité, d’autre part : déblocage de fonds supplémentaire provenant de Bell Cause pour la cause et dons importants en vue de procurer des équipements de protection et des services mobiles sans frais aux intervenants du secteur de la santé et des autres secteurs de première ligne.

Méthodes de livraison novatrices pour la clientèle

En 1918, des installateurs comme Don McIntosh, de Port Perry, et ses collègues, trouvèrent des moyens de se protéger tout en veillant à ce que la clientèle demeure connectée, notamment en portant « un masque grossier fait de toile à fromage trempée dans du formaldéhyde. Parfois, nous fixions le téléphone sur une planche que nous poussions par la fenêtre. » En 2020, le programme d’auto-installation et de réparation assistées de Bell a permis aux techniciens d’offrir aux clients des services de soutien à distance à l’aide d’une liaison vocale ou vidéo depuis leur véhicule.